SOCFIN

Two foreigners shot at land protest at Socfin plantation in Pujehun, Sierra Leone

Eleven people have been arrested for the shooting of one Belgian, and one Zimbabwean worker at a palm oil plantation in Malen Chiefdom, Pujehun District, in Southern Sierra Leone. Reuters reports that shots were fired from a haunting rifle as landowners attacked a vehicle carrying the two workers. Both victims have been treated for non-fatal injuries.

Une Tribu de Sierra Leone Lutte Contre l'Exploitation d’Huile de Palme

 
L’exploitation par une entreprise luxembourgeoise, la Socfin, d’un terrain de plantation de palmiers à huile sur le territoire de la tribu Malen, dans le district de Pujehun, au sud de la Sierra Leone, provoque depuis 2011 de vives tensions. Plusieurs dizaines de Malen ont été arrêtés puis relâchés cette semaine après avoir protesté contre un projet d’extension de l’exploitation qui, selon eux, bafoue leurs droits.

Sierra Leone: la Police tire sur des Manifestants Opposés à un Projet de Plantation du Groupe Bolloré

La police sierra-léonaise a ouvert le feu, le 10 décembre, sur des manifestants armés, protestant contre un projet d'expansion d’un projet de culture d'huile de palme de la Société financière des caoutchoucs (Socfin), a déclaré un responsable de la police.

Basée au Luxembourg, Socfin est détenu par l'entrepreneur français Vincent Bolloré (38,7 %) et l’homme d'affaires belge Hubert Fabri. La société est engagée depuis 2011 dans un bras de fer avec des groupes d'agriculteurs et des propriétaires terriens de la tribu Malen.

Sierra Leone : des Opposants à Bolloré dans l'étau Judiciaire

Plus de deux semaines de prison et un procès en cours. Cinq membres d’une ONG sierra-léonaise, qui dénoncent la façon dont le groupe Bolloré a acheté des terres pour y installer des plantations de palmiers à huile dans leur région, sont accusés d’avoir détruit des plants de palmiers. Ce qu’ils contestent formellement. Ils ont été arrêtés entre le 7 et le 11 octobre et viennent de sortir de prison, à l’issue d’une audience, jeudi 24 octobre, leur accordant la liberté conditionnelle. Ils seront jugés dans trois semaines, bien que les éléments contre eux soient apparemment très faibles.

Bolloré: BastaMag et Rue 89 mis en Examine pour Diffamation

Pot de fer contre pot de terre? Le groupe Bolloré poursuit en diffamation Basta! et Rue 89 suite à la publication d’un article sur l’accaparement des terres en Afrique par le groupe.

Socfin Dans le Viseur des ONG

La société holding du groupe de plantations de Vincent Bolloré est accusée de pratiquer des méthodes d’intimidation dans certains pays où elle est active. L'information, au Luxembourg, est relayée par l'ASTM. Socfin dément.

 

Pages