fbpx Bataille juridique autour des Plantations et Huileries du Congo entre Kuramo Capital et Nile Capital | The Oakland Institute
Skip to main content Skip to footer

Bataille juridique autour des Plantations et Huileries du Congo entre Kuramo Capital et Nile Capital

June 26, 2021
Source
Jeune Afrique

Christelle Marot

Kuramo Capital Management (KCM), société de gestion d’investissement contrôlant les Plantations et Huileries du Congo (PHC) en République démocratique du Congo, a déposé plusieurs plaintes contre Nile Global Frontiers, son partenaire depuis 2017, pour malversations et de vols d’actifs.

Les plaintes ont été déposées en mai dernier dans quatre juridictions différentes : au Delaware, à New York, au Canada et en RDC. La bataille judiciaire oppose Walé Adeosun, le fondateur et directeur des investissements de KCM, à Larry Seruma de Nile Capital Management (NCM) et Nile Global Frontier.

L’enjeu est le contrôle et la propriété de PHC, évaluée à 100 millions de dollars, avec plus de 100 000 hectares de terres en RDC, indique dans une enquête l’Oakland Institute basé à San Francisco. La plainte du Delaware qualifie les actions de Larry Seruma de « cambriolage effronté de propriété, car il a privé Kuramo de son intérêt bénéficiaire dans PHC », et poursuit en accusant Larry Seruma de « voler des actifs et des opportunités appartenant légitimement à Kuramo et au consortium, dissimulant des informations pour activité frauduleuse ou criminelle … [qui] pourrait potentiellement constituer des actes criminels en vertu des lois de la [RDC] », détaille l’enquête de l’Oakland Institute. Le gouvernement de la RDC, qui détient près de 24 % de PHC, a aussi intenté une action en justice contre Larry Seruma, l’accusant « d’abus et de déstabilisation des organes sociaux de PHC ».