Huile de Palme au Cameroun: le Double jeu d'Herakles Farms

En septembre 2012, l’Oakland Institute a publié, en collaboration avec Greenpeace International, un rapport sur le projet d’aménagement par SG Sustainable Oils Cameroon Ltd. (SGSOC), filiale de l’entreprise américaine Herakles Farms d’une plantation de palmiers à huile sur plus de 73 000 hectares dans le Sud-Ouest du Cameroun. Ce rapport, intitulé Herakles Farms au Cameroun… Une déforestation massive travestie en projet de développement durable, décrit les principales failles du projet et les méthodes douteuses employées par l’entreprise new-yorkaise et son PDG Bruce Wrobel pour donner l’impression que la future plantation s’inscrit dans une démarche durable et profitable pour le Cameroun.

L’Oakland Institute a récemment obtenu des documents de l’entreprise concernant ce projet de plantation. Ces documents comportent des éléments prouvant qu’Herakles Farms est en train de duper les investisseurs, les communautés locales, le gouvernement et la population du Cameroun quant à la situation du projet et de ses activités dans ce pays.

Le présent rapport dénonce les contradictions flagrantes entre, d’une part, la façon dont l’entreprise présente son projet au grand public et, d’autre part, le discours qu’elle tient aux investisseurs et créanciers potentiels. Il révèle également des communications internes qui contredisent les perspectives optimistes pour le projet d’huile de palme présentées par l’entreprise aux investisseurs.